Les Études Harmoniques

« Les Harmonies sont des sorts de résonance ancestrale conjurés par les phonistes. Une harmonie puise sa puissance dans le langage des anciens qui connaissait la véritable nature du cosmos. »

Sur la nature des Harmonies, Magister Artium Bennelux du Magnus Magicus

 

Les études harmoniques sont au cœur du Grand Art.  En produisant une harmonie, le phoniste manipule la « vibration universelle » que jouent les Sphères Célestes.  Chacune d’entre elles produit un son de fond distinctif que la méditation phoniste apprend à reconnaître. On dit que tous ont les oreilles remplies de cette musique, mais que la plupart ne l’entendent pas du tout, du fait de l’avoir entendue toute leur vie depuis leur naissance.  Les phonistes apprennent à se rendre sensibles aux vibrations universelles et, éventuellement, à les manipuler pour modifier l’univers autour d’eux.

Toute chose résonne, mais pas de la même manière.  Il est difficile pour un profane de vraiment comprendre cela, mais la manipulation d’une seule Harmonie exige une discipline intense et beaucoup d’adaptation.  Il ne suffit pas de « chanter une chanson » comme il faut en faisant des simagrées. Le phoniste doit se concentrer, sentir les vibrations autour de lui, entre ses paumes et dans sa poitrine, adapter son ton à l’air ambiant, et « s’harmoniser » avec ce qu’il cherche à manipuler.  Puis, il doit produire correctement l’Harmonie avec une précision rigoureuse. Tout ceci exige une concentration soutenue, mais aussi des années d’étude, de méditation, de discipline et de pratique. Le Grand Art n’est appelé Grand pour rien, sans doute… Il s’agit du pouvoir pur laissé par Ceux d’Avant.  Avec le cosmos pour allié, marchant dans les pas des Anciens, le phoniste conquiert une force et une sagesse ancestrale qui lui permet de dépasser les limites de l’humanité.

© 2018 by Ad Mortem. Proudly created with Wix.com