Salvation

LA STRUCTURE POLITIQUE DE SALVATION

Le Conclave des Pyrothantes

La constitution de Salvation confère l’entièreté des pouvoirs législatifs à un Conclave  constitué de 13 Pyrothantes. Ce Conclave siège en permanence dans la Tour du Conclave.  Les membres du Conclave sacrifient leur existence individuelle afin d’être assujetti à un  des 13 Sièges Iliaques.  

Les Sièges d’Illial ont été conçus il y a des siècles par les fondateurs de Salvation. Une fois  assujetti au siège, la conscience de l’individu se fond à celle de la Pyrothante, établissant un lien essentiel entre son essence transcendante et le monde des hommes. Le Pyrothante devient alors une fonction de la volonté de la Flamme; ainsi, à travers le chœur du  Conclave, c’est la Flamme elle-même qui s’exprime.

 

Une fois assujettis à leur siège, les Pyrothantes ne peuvent le quitter sans mourir. La « connexion » est extrêmement invasive et absolument permanente. Les Pyrothantes  sont dans un état de transe constant et sont complètement dépourvus d’individualité. La  plupart du temps, ils se taisent. Lorsqu’ils se prononcent, c’est toujours en même temps,  et toujours en chantant.  

 

Les Pyrothantes ne s’expriment pas avec des mots, mais par les vibrations mêmes du cosmos. Lorsqu’ils chantent un nouveau décret, c’est tout Salvation qui vibre de leur chœur.  De grands pavillons sont installés au sommet des Basiliques, qui permettent de saisir et  d’amplifier le chœur du Conclave à l’intérieur de la structure. Ce chant transporte des concepts, des noms et des jugements, mais d’une façon qui est  ressentie par les humains plutôt qu’intelligée. 

Les Magisters

Le Conclave chante parfois la nomination de ceux qu’on appelle les Magisters. Un Magister  est un individu qui a été appelé personnellement par le Conclave pour compléter une  mission donnée. Un individu dont le nom est mentionné l’entend très distinctement; ceux  et celles qui connaissent l’individu reconnaîtront également son nom dans le chant.  

Appelé par la Flamme, le nouveau Magister doit se rendre à la basilique la plus proche  pour recevoir l’honneur du sacrement de la Magistrature. C’est une chose très impie que  de refuser un appel direct du Conclave et il est impossible que cela passe inaperçu. Nul  ne sait pourquoi la Flamme choisit ceux qu’elle choisit; mais chacun sait qu’elle ne choisit  ni mal, ni en vain, et que répondre à son appel est extrêmement saint et nécessaire.  

Lors du sacrement de la Magistrature, le Pyrosophe de la basilique marque le nouveau  Magister d’une empreinte distinctive au fer Illial destinée à confirmer son statut. Les Magisters portent en effet un grand pouvoir sur le territoire de Salvation; un tel pouvoir se  doit d’être confirmé par une marque permanente et facilement reconnaissable. Le nouveau Magister se voit également confier une arme de métal, et parfois même une armure. 

Une fois le sacrement accompli, le Pyrosophe peut parfois offrir quelque guidance au nouveau Magister, mais le fait est que l’appel à la Magistrature, comme l’Ascension, a plus le  sens d’une vague direction que d’un ordre précis. L’appel ne prend que très rarement une  forme concrète; même clairement formulé, il peut rester cryptique. Le Magister peut le  résumer en une phrase, voir un sentiment, une image ou une simple émotion. « La Flamme m’appelle plus au nord », « On m’a demandé de veiller sur cette partie de Salvation », « La Flamme m’ordonne de faire œuvre de justice », « La Flamme m’a appelé à  votre secours », « Je ressens une détestation profonde et obsessive pour tout ce qui rend  hommage aux Abysses »etc. Une fois marqué, le Magister quitte la basilique et se met  séance tenante à exercer son office. En théorie, du moins; tous ne sont pas également  diligents ou bien éclairés. 

En tant qu’ils incarnent la volonté de la Flamme, les Magisters ont des prérogatives exécutives reconnues partout dans Salvation, sur la simple présentation de la Marque de Magistrature.  

 

1. Tout Magister peut rendre justice en Salvation, comme bon lui semble, quand bon  lui semble. Son jugement est celui de la Flamme; il doit être respecté. 

2. Tout Magister peut appeler des citoyens de Salvation aux armes ou à la corvée,  comme bon lui semble, quand bon lui semble et sans limite de temps. À part les  Magisters, seule la Flamme peut appeler les citoyens aux armes.  

3. Tout Magister peut réquisitionner le bien d’un ou plusieurs citoyens de Salvation  afin de réaliser la volonté de la Flamme.  

Refuser les ordres d’un Magister en Salvation aura généralement de terribles conséquences. Plus près de l’Orée, en revanche, le pouvoir des Magisters s’amenuise, comme  la Lumière de la Flamme.  

Les Magisters les plus charismatiques tendent à attirer des foules de Zélotes à leur suite.  Ceux-ci sont généralement des fanatiques ayant décidé de donner leur vie entière à la  Flamme. N’ayant pas eu d’appel individuel, ils s’abandonnent à ceux qui en ont reçu un,  persuadés de servir plus directement la Flamme ainsi.

L’Aréopage 

L’Aréopage est un conseil nommé indépendamment des volontés de la Flamme, le seul de Salvation. Il est formé des 20 Pyrosophes et des 20 Technocrates les plus âgés de la  cité, et présidé par le doyen du Conseil (parfois un Pyrosophe, et parfois un Technocrate).  Comme la bénédiction de la Flamme étend considérablement la durée de vie des hommes  et des femmes de Salvation, la moyenne d’âge du conseil est de 150 ans.

L’Aréopage n’a aucun pouvoir législatif ou exécutif, mais il rassemble les membres les  plus influents des deux sectes de Salvation. Conséquemment, il a un pouvoir considérable.  Les membres de l’Aréopage ne décident de rien, mais discutent et cherchent à s’entendre  sur leurs actions mutuelles. Un des objectifs principaux de l’Aréopage est d’empêcher que  les oppositions fondamentales des sectes ne dégénèrent en affrontement, mais que cette  opposition soit plutôt source de génie pour la cité. Les membres du conseil ont compris  que c’est dans la complémentarité de leur attitude que se situe le futur de l’humanité, et non dans l’adoption abstraite de l’un ou l’autre des points de vue. Mais comme ces points  de vue sont en même temps irréconciliables, il est impossible que l’un se force sur l’autre.  Ils ne peuvent que discuter et évoluer en fonction de cette discussion. 

Les volontés de l’Aréopage se manifestent d’abord à travers les consignes données aux  Pyrosophes et aux Superviseurs, puis dans toutes sortes d’efforts conjugués de développement, de recherche ou d’exploration. Assez paradoxalement, l’Aréopage, qui n’est composé que d’Ancêtres, est peut-être la partie la plus réformatrice de Salvation, tout le  reste étant profondément ancré dans la théocratie de la Pyrothante.