Salvation

La Cité de Salvation

La cité de Salvation est la dernière cité des hommes. Elle abrite tout ce qui reste du savoir,  de la technique et de la culture des grandes cités-états Parjures et du Royaume de Sémaphoria. Blottie autour du Rempart Ardent, protégée par la lumière et la chaleur de la  Flamme, elle est à la fois forte et vulnérable; forte de sa foi et de ses techniques, mais vulnérable aux caprices de la Flamme et des Abysses.  

En Salvation, tout pousse et vit « par la Flamme et dans la Flamme » (locution commune  chez les Pyrosophes). En alimentant la Flamme de leur Ardeur et en suivant ses ordres,  les citoyens maintiennent littéralement l’humanité hors de l’Abîme. L’énergie produite  par la Flamme est donc ce qu’il y a de plus sacré; elle est le fruit du sacrifice commun de tous les humains assez forts pour accepter leur responsabilité morale envers la Flamme.  C’est aussi l’énergie brute de la Pyrothante qui est exploitée par les réseaux de fer Illial  entretenus depuis des générations par les Technocrates, héritiers du savoir des ingénieurs  de la désormais légendaire cité de La Grande. Cette technologie donne à Salvation une apparence absolument particulière. Le rempart Ardent qui ceinture la Flamme et protège Salvation est traversé de réseaux de fer Illial parfaitement visibles à la surface de la maçonnerie. Trois conduites d’environ un  mètre et demi de large, séparées par quatre mètres d’intervalle, courent en parallèle tout  au long de l’immense mur. Chacune de ces conduites accumule l’énergie relâchée par la  Flamme.

8 conduites quittent le mur vers l’Extérieur pour se rendre jusqu’à 8 Basiliques.  Tout au long des conduites, de plus petits réseaux alimentent des moulins, des forges et  des ateliers divers. Ces réseaux fournissent également de l’éclairage à travers les Flambeaux de la périphérie. Un total de 24 flambeaux ceinture le périmètre extérieur de Salvation. Quelques kilomètres séparent ces Flambeaux de l’Orée, où l’on peut voir le ciel,  les étoiles et le Soleil.

C’est aussi la Flamme Unique qui permet de faire pousser les cultures environnantes. Le  Rempart protège les champs et les habitants des vents ardents et de la surabondante  chaleur de la Pyrothante. Parfois, la Flamme Unique se fait rageuse et prend soudainement une brutale expansion. L’horizon se colore alors de rouge-orange et de bleu. Des vents de feu percutent le Rempart ardent, un mur circulaire situé à quelque 500 mètres de la Flamme. La pierre du  rempart cuit jusqu’à l’éclatement, transférant la chaleur mystique de la Flamme aux tubulures de fer Illial fixées dans la maçonnerie. Les bourrasques brûlantes de la Pyrothante poursuivent leur course sur Salvation et les  vastes champs qui entourent la dernière ville des hommes, répandant sur le grain et les  cultures un souffle vital qui remplace le feu nourricier du Soleil disparu. Les vents sont  finalement arrêtés par le rempart extérieur de Salvation, le Mur des Ombres, qui protège  Salvation des menaces venues de l’Orée et des Abysses. 2500 mètres séparent le centre  de la Pyrothante du mur des ombres, dont la circonférence, plus irrégulière que celle  Rempart Ardent, fait environ 8000 mètres.

Basiliques et districts 

Les Basiliques sont à la fois des lieux de culte, des centres administratifs et des points  névralgiques du réseau de fer Illial. Chaque basilique comprend une vaste nef bâtie autour d’un  cœur de fer Illial. La chaleur est torride et les radiations de la Flamme, beaucoup plus  intenses. Un Flambeau miniature brille dans la nef, aveuglant de clarté. Les chants du  Conclave retentissent ici plus que partout ailleurs, et c’est aussi là qu’on célèbre les rites  importants, dont celui du Mariage et de la Mort. 

Les Basiliques sont aussi des centres administratifs. Un Pyrosophe est assigné par l'Aréopage à chaque district. Celui-ci s’occupe du bien-être matériel et spirituel des familles.  Dans la lignée de l’économie collectiviste de Salvation, le Pyrosophe tient également  compte des biens produits par chaque famille du district. Il administre les entrepôts et  veille à distribuer les biens de façon adéquate. Il rappelle à l’ordre ceux qui ne s’acquittent  pas de leurs devoirs de production avec diligence. Il célèbre les mariages, compte les enfants et sert guidance et conseils à qui veut bien l’entendre. Le Pyrosophe est aidé dans  toutes ces tâches par plusieurs aspirants qui lui servent de secrétaires, de petites mains,  etc.  


L’Aréopage place aussi un Superviseur Technocrate dans chaque basilique. Son pouvoir  est tout à fait indépendant de celui du Pyrosophe. Le Superviseur n’a pour mission que  de veiller au bon fonctionnement du réseau de fer Illial et des industries du district. Il  calcule, compare, assigne et surtout, répare. Le Superviseur tient un magasin où l’on peut  se procurer des biens en métal; outils, armes, armures, etc. Ceux-ci sont extrêmement  rares et ne peuvent être obtenus que par troc ou par recommandation expresse du Pyrosophe en charge du district. Le Technocrate est aussi aidé dans ses différentes tâches par  des aspirants de la secte.  


Les 8 districts sont Flammas, Unitas, Oblatio, Salus, Liberalitas, Communitas, Sanctitas et  Traditio.