L'Académie d'Acragas

Après leur Agoge, les citoyens d’Acragas qui manifestent les meilleurs aptitudes au Grand Art sont sélectionnés pour intégrer l’Académie, qui forme depuis plus de cinquante générations les phonistes de combat les plus brillants de Pangée.  L’Académie accepte parfois des étudiants venus d’autres nations Parjures lorsqu’ils se révèlent détenir un très fort potentiel, mais elle refuse systématiquement tout candidat médiocre. Seule l’excellence est acceptée dans la cité d’Acragas.

Les bâtiments de l’Académie sont étroits, froids et mal éclairés.  La vie en commun est particulièrement rude et austère. Les phonistes apprentis, peu importe d’où ils viennent, sont forcés de partager le mode de vie minimaliste des citoyens d’Acragas.  Dormant sur un lit de pierre, mangeant du gras de viande et des fèves et ne buvant que de l’eau, les phonistes d’Acragas subissent en plus un entrainement physique extrêmement exigeant destiné à briser leur corps « pour le reconstruire plus fort ».  

L’Académie d’Acragas cultive l’Art de la Guerre sous toutes ses formes.  Chaque phoniste d’Acragas apprend à utiliser plusieurs armes et doit s’exercer constamment tout au long de son initiation (qui dure entre quatre et dix ans, selon la qualité du candidat).  Quoiqu’ils ne puissent pas porter plus d’armure que leurs collègues, les phonistes de l’Académie sont en mesure de se protéger au combat mieux que quiconque en utilisant des Harmonies défensives complexes qu’ils sont les seuls à maîtriser.  Ils sont aussi passés maîtres dans l’art de manipuler les Harmonies offensives de foudre et de glace.

Quoique les phonistes d’Acragas ne soient pas tenus de partager le code moral martial de la cité, la plupart sortent de leur formation profondément influencés par ces idéaux de valeur, d’intégrité, de force et de sacrifice.  Les phonistes de l’Académie sont généralement des guerriers endurcis et déterminés qui ont vu de près les horreurs que les autres se contentent de voir dans leurs cauchemars. La plupart préfèrent tenir à distance leurs émotions, de peur qu’elles n’obscurcissent leur jugement.  On comprend pourquoi plusieurs profanes les jugent souvent « froids », « distants » et même « insensibles ». Mais pour un citoyen d’Acragas, c’est une force que de ne pas montrer sa faiblesse à autrui, et surtout, de ne pas la charger sur lui.

Dédié au combat contre les Ténèbres, adversaire redoutable et résilient, le phoniste de l’Académie d’Acragas est un allié de premier plan que tout combattant voudrait avoir auprès de lui à la bataille.  Dommage qu’ils soient aussi peu nombreux…

© 2018 by Ad Mortem. Proudly created with Wix.com